La dermite estivale du cheval : comment la gérer ?

Les beaux jours reviennent et avec eux viennent aussi les insectes responsables de la DERE (Dermite Estivale Récidivante Equine). Il s’agit d’une inflammation de la peau en conséquence d’une réaction allergique du cheval à une protéine contenue dans la salive d’insectes piqueurs nommés Culicidae. Après la piqûre, un cheval allergique va développer de nombreuses réactions immédiates mais aussi différées; les symptômes sont visibles bien après la piqûre.

Quels sont les symptômes de la DERE? 

La DERE provoque des réactions allergiques hautement prurigineuses, qui poussent le cheval à se gratter contre tout ce qu’il trouve; arbres, parois du box, clôtures etc. Suite à cela, des lésions secondaires au grattage apparaissent, comme des altérations de la peau, arrachement des poils, de l’épiderme et des crins, squames ainsi qu’une peau qui devient épaisse et dure. Ces lésions secondaires touchent principalement les zones de la crinière, de la base de la queue, de la tête et du garrot.

 

Cependant, tous les équidés ne sont pas forcément allergiques à la piqûre de cet insecte. Certaines races semblent prédisposées comme le Shetland, le Frison, le Pur-Sang Arabe, le Welsh … 

Les signes de la DERE sont principalement observables au printemps et en été, à cause de la présence plus importante de ces insectes piqueurs avec la montée des températures. Les premiers signes sont visibles lors des premières années de vie du cheval puis s’intensifient d’année en année, avec la réapparition de moments de grattage au printemps, de lésions très importantes en été et de régression en automne. 

Comment lutter?

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour éviter ou lutter contre la DERE:

  • Limiter au maximum la rencontre avec les insectes: vous pouvez éviter les pâtures avec des eaux stagnantes ou des ruisseaux, choisir des zones de plateaux ventées ou encore rentrer les chevaux au box aux pics d’activité des insectes c’est-à-dire au lever et au coucher du soleil.
  • Protéger votre cheval: vous pouvez utiliser des produits répulsifs sur votre animal ou sur son lieu de vie (abri, box…). Vous pouvez également le couvrir avec une couverture moustiquaire, un masque anti-mouche ou des franges sur la tête qui empêchent les insectes de se poser. 

  • Utiliser des shampooings : si votre équidé est allergique et qu’il présente des lésions, vous pouvez le laver avec un shampooing antiseptique qui va permettre de réduire les risques d’infections tout en calmant les démangeaisons causées par les piqûres et en restaurant le tissu cutané.
  • Demander un traitement au vétérinaire : il pourrait alors vous prescrire une lotion apaisante ou alors une injection qui calmera les démangeaisons.
  • Et la phytothérapie ? Aujourd’hui, plusieurs marques proposent des mélanges de plantes qui ont pour but de calmer les démangeaisons chez votre animal.

Mélange de plantes contre les démangeaisons

La dermite estivale est une maladie récidivante et très inconfortable pour votre équidé : il est indispensable d’apprendre à la gérer. Lors des phases aiguë, il faut avoir recours à un vétérinaire pour trouver un traitement adapté qui soulagera au mieux votre cheval.