Des poules à la maison : Conseils, avantages et inconvénients

Avoir des poules chez soi est tentant. C’est une production d’œufs en circuit « ultra-court » et cela ajoute un charme campagnard à votre jardin. De plus en plus de particuliers se laissent tenter par ces sympathiques volatiles, alors pourquoi pas vous?

Elles transforment vos déchets alimentaires en oeufs frais

  • Les poules se nourrissent de pratiquement tout ce qui se trouve dans votre assiette, et permettent d’éviter de jeter à la poubelle les restes alimentaires.

  • Chaque poule produit un œuf tous les un ou deux jours en moyenne, ce qui vous permet d’avoir toujours des œufs frais, parfois difficiles à trouver en grande surfaces. De plus, les œufs sont des aliments très nutritifs qui couvriront une partie de vos besoins journaliers en matières grasses, vitamines et en protéines.

  • Les poules s’adaptent aussi bien à la ville qu’à la campagne si elles vivent dans un poulailler adapté. Celui-ci peut s’acheter en jardinerie, ou vous pouvez le fabriquer vous-même pour les plus bricoleurs.

  • Les déjections de ces oiseaux constituent un engrais de qualité pour vos plantations.

Pour résumer, avoir des poules est utile, écologique, original…et vous finirez par vous attacher à ces oiseaux !  

Quelques précautions à prendre

L’adoption de poules, comme pour n’importe quel animal, doit être réfléchie pour éviter les mauvaises surprises. Les poules peuvent être bruyantes de jour comme de nuit et en particulier le matin à l’aube : évitez donc d’installer votre poulailler sous la fenêtre de votre chambre si vous aimez faire la grasse matinée. D’autre part, les fientes et les restes de nourritures peuvent donner une odeur désagréable au poulailler : veillez à ne pas installer vos poules trop près de votre terrasse pour ne pas être gêné au moment des repas, et à nettoyer régulièrement leurs lieux de vie. 

Un poulailler nécessite un peu d’entretien : il faut nettoyer et désinfecter régulièrement les perchoirs et les mangeoires, changer la litière toutes les une à deux semaines et effectuer un vide sanitaire une fois par an avant l’hiver.

Concernant la santé de vos poules il faut penser à bien les vermifuger pour les protéger des puces, des poux et des gales. Il est également possible (mais pas obligatoire) de les faire vacciner contre la maladie de Marek et la maladie de New-Castle. Enfin, n’introduisez que des poules saines et en bonne santé dans votre poulailler car les maladies se propagent très vite d’un individus à l’autre. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire et à le consulter au moindre problème.

Si vous souhaitez adopter des poules, certaines associations (comme l’association Poule pour Tous) proposent des poules réformées d’élevages : ce sont de bonnes pondeuses, et vous leur offrirez ainsi une nouvelle vie !